Histoire et géographie

Situation

La commune de Marcellaz-Albanais, située à mi-chemin entre Annecy à l’est et Rumilly à l’ouest, se singularise par son paysage riant et vallonné, son caractère rural marqué, et ses hommes attachés aux valeurs du terroir, mais passionnés de rencontres et d’échanges. 

Origines

Son histoire remonte à l’Antiquité mais c’est au Moyen-Âge que l’on retrouve l’origine de son nom (Marsolaz en 1344, en souvenir du gallo-romain Marcellus et de sa villa du même nom. En latin, villa désigne un domaine agricole).
Placée alors sous le patronage de Saint Maurice, la paroisse de Marcellaz faisait partie du décanat d’Annecy.
De cette époque médiévale, nous avons la chance aujourd’hui d’avoir su préserver quatre maisons fortes : les châteaux de Marcellaz, Faramaz, en Vernay, et Pieuillet, ainsi qu’une nécropole et des tombes à Crêt-Dieu. Ces sites précieux sont protégés et connus de la Direction des antiquités historiques de Rhône-Alpes.
Au XVIIe siècle, alors que nous sommes encore Duché de Savoie, il ne reste au village, qu’une chapelle sur les quatre fondées anciennement, et c’est un banal mais macabre fait divers de 1712 qui confère à Marcellaz son esprit de légende et à son église la non moins fameuse « tête de mort du clocher ».

En effet, avant la reconstruction de l’église en 1843, on pouvait sans peine distinguer, encastrée dans l’un des murs du clocher, une hideuse tête de mort !
On plaça, pour l’exemple, la tête ou plutôt le crâne du seigneur guillotiné pour avoir assassiné le vicaire de la paroisse. Celui-ci avait surpris le gentilhomme faisant la cour à la fille du fermier de son pavillon de chasse. En voulant condamner "cet acte malsain", il fut blessé mortellement par le fusil du séducteur trop violent !
Les XVIIIe et XIXe siècles seront bien sur marqués par la Révolution française, suivie du rattachement de la Savoie à la France. La population marcellazienne saura affirmer dans ces moments forts, sa fougue et ses passions royalistes.

Ethymologie

Marcellaz en Genevois qui est l’ancienne appellation de notre village, sera rebaptisée Marcellaz-Albanais en 1921 pour éviter les confusions (deux communes de Marcellaz en Haute-Savoie) et affirmer ainsi son caractère.
Commune d’histoire et de culture, passionnée de rencontres et d’échanges, réputée pour sont goût du bien vivre, Marcellaz-Albanais a bien des atouts. D’une superficie de 1456 hectares, située à mi-chemin entre Annecy à l’est (11 km) et Rumilly a l’ouest (7 km), Marcellaz-Albanais est l’une des 18 communes qui composent le canton de Rumilly dont elle occupe le 2ème rang en terme de population.

Au 1er janvier 2016, la commune a une population de 1857 habitants (source : INSEE).

Activité économique

L'activité économique se partage entre l'agriculture qui reste prépondérante et très dynamique, l’artisanat et des professions libérales.

Logement

Le logement est essentiellement constitué de résidences principales, individuelles en forte progression ( 85,6% des habitants sont propriétaires contre 9,5% de locataires). L’existence de deux écoles (publique et privée) permettent la scolarisation de plus de 180 enfants. Ces structures ajoutées à un tissu associatif omniprésent développent un dynamisme et une effervescence évidente au travers des animations multiples et diversifiées tout au long de l’année. La municipalité œuvre activement sur la mise en place d’activités commerciales et sur le redéploiement des infrastructures qui permettront au village de voir s’installer des services de proximité, tout en valorisant son centre bourg et en préservant son identité rurale et sa qualité de vie.